Comment le yoga agit-il en profondeur sur nos cellules ?

Nous savons tous, pour peu que nous ayons quelque peu pratiqué le yoga, qu’il agit sur notre corps. Il nous apporte plus de force, plus de souplesse, il aide à amplifier la capacité respiratoire, à renforcer les cartilages etc.

Mais le yoga agit bien plus en profondeur, directement sur nos cellules grâce à un phénomène appelé la mécanotransduction, c’est à dire le mécanisme par lequel une cellule intègre un signal mécanique pour le transformer en un signal biochimique. Ce mécanisme permet à nos cellules de réagir, de s’adapter, voire de modifier l’expression de ses gènes (cf. https://lejournal.cnrs.fr/articles/mecanobiologie-les-cellules-sous-pression). Autrement dit, la structure même des cellules peut se trouver modifiée par un effet proprement mécanique et cela se fait par l’intermédiaire de la matrice extracellulaire (MEC), notamment.

Le lien qui unit les cellules entre elles explique une bonne partie des propriétés mécaniques d’un tissu ou d’un organe. Certaines cellules communiquent via des forces mécaniques afin de coordonner leurs mouvements et de renforcer leur cohésion. La bonne santé de nos cellules repose donc sur leur capacité à interagir avec leur environnement et à adhérer plus ou moins fortement avec des protéines composantes du milieu intercellulaire, la matrice extracellulaire.

Plutôt que de paraphraser, je citerai ici un extrait d’une thèse consacrée à la mécanotransduction : « L’adhérence de la cellule à la matrice initie une réaction en chaîne, allant des protéines membranaires permettant l’adhérence, jusqu’au noyau grâce au cytosquelette. Une fois le contact créé, la cellule sera alors capable d’exercer plus ou moins de forces sur son substrat pour en connaître les propriétés mécaniques » (Richard de Mets : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01237682/file/DE_METS_2015_diffusion.pdf).

De récentes études ont clairement démontré que la capacité des cellules à interagir entre elles a un effet sur les propriétés mécaniques d’un tissu.

Quel rapport avec le Yoga ? C’est très simple, quand nous stimulons notre corps, nous envoyons des signaux de stress mécanique aux cellules via la matrice extracellulaire, ce qui permet aux cellules de réagir, par exemple en facilitant la réparation des tissus. Nos cellules souches, notamment, sont capables de s’activer en fonction du degré de stress (stimulation) ressenti, pour se transformer en une cellule « fonctionnelle » correspondant au besoin (cellule nerveuse, musculaire, adipeuse ou autre).

En outre, la matrice extracellulaire contient des hormones de croissance capables de stimuler la croissance de nouvelles cellules. Ainsi donc, le mouvement, la thérapie physique sont importants pour la santé et sont facteurs de guérisons. Or le yoga est une activité qui stimule le corps, muscles, tendons, fascias, os…par les asanas, mais aussi par la respiration qui agit sur le diaphragme, le rythme cardiaque. Autrement dit, pour rester en bonne santé ou pour guérir, il faut bouger ! Les médecins le savent bien qui recommandent notamment de mobiliser les articulations douloureuses pour permettre de retrouver de la mobilité et de faire disparaître ou atténuer les douleurs. Le yoga en proposant un stress adapté à notre corps participe à conserver la santé. Savoir comment peut aider à être plus conscient de son importance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :